A qui avons-nous à faire ?

*

Il s’agit, pour commencer, de présenter brièvement le loustic qui nous intéresse. Cette présentation est loin d’être exhaustive. De fait, je vous invite à visiter les liens cités pour obtenir des informations plus détaillées, l’objectif de ce site étant de se pencher spécifiquement sur les conséquences de la perversion narcissique sur le conjoint et les enfants, et non pas sur la personnalité du pervers.

Ainsi, j’ai fait le choix, dans cette partie, de m’appuyer uniquement sur les travaux déjà réalisés sur le sujet, (livres, sites internet, blog…) afin de valoriser dans un premier temps la richesse des informations qui ont pu être collectées jusqu’ici, mais aussi pour témoigner de la véracité du phénomène. Non, un pervers narcissique n’est pas un personnage tout droit sorti des méandres d’un esprit malade et paranoïaque. Non, ce site, comme tous les autres, n’est pas une fiction montée de toute pièce, mais bel et bien la traduction d’une réalité (pas des plus réjouissantes, ça je vous l’accorde volontiers).

Zoom sur la bête :

*

Qu'est ce donc qu'un pervers narcissique (PN) ?

« La perversion narcissique est […] une tendance à utiliser l'autre pour se faire exister plus. […] Dans le contexte des définitions répertoriées dans le DSM IV et en psychologie française et européenne, ce trouble serait préférentiellement classé comme une forme de narcissisme à tendance perverse. Les caractéristiques premières sont alors le narcissisme : surestimation de soi et de ses capacités, sentiment d'être unique, besoin d’être reconnu comme exceptionnel et critique mal vécue.». Wikipédia

*

« Les pervers narcissiques sont considérés comme des psychotiques sans symptômes, qui trouvent leur équilibre en déchargeant sur un autre la douleur qu'ils ne ressentent pas et les contradictions internes qu'ils refusent de percevoir.» Bad trip

* 

« Le pervers narcissique est une personne totalement dépourvue d'empathie, qui n'éprouve aucun respect pour les autres, qu'il considère comme des objets utiles à ses besoins de pouvoir, d'autorité. Il a besoin d'écraser pour exister […] » Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen.

*

Est-il mâle ou femelle ?  

« D'après les observations d'Isabelle Nazare-Aga, il n'y a pas plus de manipulateurs de sexe masculin que féminin. Et les caractéristiques les définissant, homme ou femme, sont exactement les mêmes. » Pervers : mes aventures perverses

*

« Le bourreau ou "pervers narcissique" suivant la pathologie dressée par Mme Hirigoyen, peut être un homme ou une femme […] les médias donnent trop souvent l'impression que les harceleurs sont tous des hommes et nous devons bannir ce jugement erroné, les hommes victimes ont tout simplement plus de mal à parler de leurs souffrances. » Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen

*

A quoi ressemble le fauve alors ?

 « Existe-t-il des signes distinctifs qui nous permettent de l’identifier à coup sûr ? Je ne sais pas moi : des canines saillantes, un teint blafard, des yeux injectés de sang, une voix railleuse d’outre-tombe, … Et bien, non. Absolument pas. C’est même tout le contraire. En société [qu’elle soit réelle ou virtuelle], le manipulateur pervers est un être charmant, doux, timide, cultivé, ... AFFABLE ! […].»   Pervertus

*

« Certains adopteront le costume d’une personne sûre d’elle, inspirant confiance et sécurité. D’autres en revanche miseront sur une timidité touchante qui réveillera en vous l’envie de réconforter. Bref, tous les moyens sont bons pour SE FAIRE REMARQUER ! Le fion […] se façonnera alors, dans la quasi-totalité des cas, l’image d’une personne chaleureuse et serviable, simple et équilibrée, à l’écoute des autres. » Fionisme

*

« Il donne le plus souvent l’image d'une personne parfaitement calme, ne s’énervant jamais. » Article de Serge Hefez

*

Le salopiaud ! Comment le reconnaître alors ?

« On peut mettre des années avant de se rendre compte du processus de destruction mis en place. Au commencement il peut n'y avoir que des petites brimades, des phrases anodines mais méprisantes, pleines de sous entendus blessants, avilissants, voire violents. C'est la répétition constante de ces actes qui rend l'agression évidente. […]"  Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

« Le bourreau ne possède pas de personnalité propre, elle est forgée sur des masques dont il change suivant les besoins, passant de séducteur paré de toutes les qualités, à celui de victime faible et innocente, ne gardant son véritable visage de démon que pour sa victime." Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen

*

« Ce sont souvent des êtres doués d'une intelligence machiavélique, leur permettant d'élaborer des pièges très subtils.»   Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

« Le pervers narcissique est un «comédien né». Ses mensonges à force d’entraînement sont devenus chez lui une seconde nature. […] Ils peuvent aussi bien dire la vérité que mentir avec aplomb. Le plus souvent, ils effectuent de sensibles falsifications de la vérité, qu'on ne peut pas vraiment qualifier de mensonges, et encore moins de constructions délirantes. Mélanger le mensonge, la sincérité et la franchise —ce qui est, pour l'autre, très déstabilisant— fait partie de leur jeu.»  Article de Serge Hefez 

* 

« Ils font des promesses qu’ils ne tiendront pas, sachant que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. »  Article de Serge Hefez 

*

« Le pervers narcissique a le talent de diffamer sans avoir l’air d'y toucher, prudemment, en donnant l’apparence de l’objectivité et du plus grand sérieux […] Souvent il ne porte pas d’accusation claire, mais se contente d'allusions voilées, insidieuses. […] A la longue, il réussira à semer le doute, sans avoir jamais prononcé une phrase qui pourrait le faire tomber sous le coup d’une accusation de diffamation. »  Article de Serge Hefez

*

« Les déceptions entraînent chez eux de la colère ou du ressentiment avec un désir de revanche. Cela explique la rage destructrice qui s'empare d'eux lors des séparations ».    Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

« Jamais responsables, jamais coupables : tout ce qui va mal est toujours de la faute des autres ». Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

Merci du cadeau ! Comment se passent leurs relations dans ce cas ?

« Ce qui est ressenti comme bon chez l'autre est endossé, et ce qui est refoulé de soi est placé dans l'image de l'autre. […] Le comportement pervers est donc pris comme une conséquence : « Je vais me servir de l'autre pour obtenir ce que je veux, ce à quoi j’ai droit et je vais m'arranger pour que ma victime se sente coupable afin qu'elle ne m'en veuille pas et qu’elle n’ait aucun désir d’indépendance ».  Wikipédia

*

« Le désir de l'autre, sa vitalité, leur montre leurs propres manques. On retrouve là l'envie, commune à bien des êtres humains, du lien privilégié que la mère entretient avec son enfant. C'est pour cela qu'ils choisissent le plus souvent leurs victimes parmi des personnes pleines d'énergie et ayant goût à la vie, comme s'ils cherchaient à s'accaparer un peu de leur force. »  Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

« La victime apporte énormément, mais ce n'est jamais assez. N'étant jamais contents, les pervers narcissiques sont toujours en position de victime.»  Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

« Mine de rien, alors que la victime donne toute son énergie à monter ou faire marcher quelque chose : que ce soit une galerie de peinture, un commerce de glace, l’éducation d’un enfant, la construction de la maison etc, le pervers narcissique avec des sourires amoureux, des regards pathétiques, des fatigues successives, des apitoiements, va saper peu à peu toute l’énergie que la victime va apporter autant à la bonne marche du projet qu’au bien-être du prédateur doucereux ».  Pervers : mes aventures perverses 

*

« Ils culpabilisent à outrance leur proie, ne supportent pas d'avoir tort, sont incapables de discussions ouvertes et constructives.[…] Ils cassent tout enthousiasme autour d'eux, cherchent avant tout à démontrer que le monde est mauvais, que les autres sont mauvais, que le partenaire est mauvais. Par leur pessimisme, ils entraînent l'autre dans un registre dépressif pour, ensuite, le lui reprocher.»    Blog "pervers narcissiques" reprenant Marie-France Hirigoyen 

*

Heu... et si on veut partir, comment ça se passe ?

« Si vous quittez le psychopathe, vous pouvez vous attendre : 

1. A ce qu'il ne fasse pas de bruit

2. Mais ruine votre réputation en étendant le mensonge

3. Ou bien à une dernière manipulation ouverte pour tenter d'obtenir le contrôle. »  Pervers : mes aventures perverses 

*

« Le fion va ici ressortir un de ses rôles favoris : celui de la VICTIME ! Il va pleurer, se lamenter, crier à l’incompréhension et à l’injustice de ce monde de brutes. C’est d’ailleurs par cette même occasion qu’il prendra un malin plaisir à véhiculer une « glorieuse » image de sa victime. Malheureusement, force est de constater que le fion réussira son coup, parvenant, dans la majorité des cas, à se faire plaindre et à attirer l’attention sur son « triste sort », le tout en sollicitant parallèlement le mépris envers son adversaire. Il fait d’une pierre deux coups…et s’en délectera en solitaire. » Fionisme

*

« A l’un, il va raconter que vous avez fait partie d’une secte, à la femme éplorée, il va raconter que vous êtes un sacré don juan, à l’enfant abandonné, que vous êtes parti(e) en laissant tomber vos enfants, au malade, il ou elle va servir qu’elle l’est et que vous l’avez négligée, et au médecin, il ou elle va dire que vous êtes contre la médecine officielle …etc. » Pervers : mes aventures perverses 

*

« Votre réputation va en prendre un sacré coup. […] Et le pervers est champion dans cette manœuvre parce que ça lui permet de déléguer les attaques. Ce sont les autres qui vont travailler pour lui ou pour elle. » Pervers : mes aventures perverses 

 

Moralité de l'histoire ?

Au Bunker mes enfants !!!

 

 Retour à l'accueil